Blockchain Partie 2 – Les cas d’utilisation

Article écrit par Andrea Sebire (B-Com Bletchley Park)

Le meilleur moyen de réaliser le potentiel de la blockchain est de la confronter à des utilisations. C’est précisément en établissant les problèmes auxquels cette technologie peut répondre que les entreprises peuvent mesurer la valeur ajoutée apportée.

Dans ce 2ème article dédié à la blockchain, nous avons réalisé un focus sur quelques cas d’utilisation :

 

Banque

Après la naissance des banques en ligne, la naissance d’une multitude de startups de la Fintech et autres innovations dans ce secteur, les banques sont amenées à réfléchir et agir sur le sujet de la blockchain.

Au cours de ces dernières années, de nombreux exemples d’application de la blockchain ont eu lieu.

  • UBS en Suisse et Barclays au Royaume-Uni utilisent la blockchain pour accélérer leurs opérations de back-office et leurs règlements.
  • Plus récemment, MADRE, le projet blockchain de la Banque de France, a reçu le prix de l’innovation. Il doit servir à gérer les identifiants SEPA, grâce à une blockchain privée.
  • Même les anciens détracteurs de la blockchain, comme JP Morgan, se sont lancés dans la blockchain avec leur propre crypto (JPM).

Les grandes institutions ne sont pas les seules concernées.

  • Ripple – une application qui permet de simplifier le traitement de paiements internationaux par des grandes banques – a développé une blockchain qui permet un traitement rapide et précis des paiements, c’est-à-dire un système de règlement brut en temps réel. Grâce à la solution xRapid, les échanges de devises se font à moindre coût et permettent une gestion en flux tendu des liquidités.
  • Autre initiative basée sur la blockchain de l’Ethereum, InstaDApp ayant pour objectif la décentralisation des finances et l’appropriation par les utilisateurs.

Les avantages de la blockchain pour le secteur bancaire :

  • Coûts réduits
  • Délais de règlement plus courts
  • Faciliter l’audit
  • Une meilleure sécurité
  • Amélioration de la qualité des données

L’assurance

Dans le domaine de l’assurance, nombreuses formalités pourraient être automatisées permettant une amélioration de la satisfaction client et la réduction des coûts. Cela est possible grâce à la technologie de la blockchain qui peut automatiser le traitement des réclamations d’assurance et les contrats intelligents, au sein desquels sont écrites les conditions légales. Les contrats intelligents sont des protocoles qui vérifient publiquement et de façon transparente la conformité à un contrat ou qui font respecter les engagements.

  • LenderBot, une solution de micro-assurance lancée par la start-up Stratumn, est une preuve de concept mettant en place les contrats intelligents. LenderBot permet aux utilisateurs de soumettre des réclamations d’assurance via Facebook Messenger, simple et rapide. Cet exemple démontre le potentiel pour l’industrie de l’assurance à valider plus facilement les demandes de remboursement, à améliorer l’intégration des clients, à raccourcir le temps de traitement des demandes.

Avantages de la blockchain pour le secteur de l’assurance :

  • Transparence
  • Réduction des possibilités de fraude à l’assurance
  • Réduction des coûts et des délais de traitement des demandes de remboursement

 

Internet of Things

Pour contrer les coûts élévés liés aux freins technologiques mettant en jeu le réseau, la sécurité, et la protection de la vie privée, dans le domaine de l’IoT, la blockchain peut être un accélérateur de développement. Cette technologie permet à la fois l’authentification, la vérification et le chiffrement des données, amenant une réduction des coûts de construction des réseaux IoT. De plus, cette technologie offre un modèle plus sûr et une protection contre la falsification des données. C’est une alternative prometteuse aux systèmes de sécurité traditionnels.

  • Filament offre un bon exemple de blockchain, en fournissant à la fois le logiciel et le matériel, permettant une communication décentralisée, de la sécurité, un libre-échange d’informations et une autonomie des appareils. Ce modèle empêche les entités malveillantes de recueillir des informations concernant les communications entre périphériques et empêche les entités non autorisées d’accéder aux données.
  • Un autre exemple de solution aux problèmes de sécurité et de protection de la vie privée dans l’IoT est un projet élaboré par des chercheurs australiens. Un groupe d’ingénieurs de l’Université de Nouvelle-Galles du Sud, à Sydney, a mis au point une maison intelligente sécurisée par une blockchain. Dans leur modèle de maison intelligente, un centre multimédia typique est remplacé par un mineur de blocs de grande puissance qui gère la blockchain et contrôle la communication entre les dispositifs IoT à domicile et le monde extérieur. Le modèle de sécurité de ce projet est configuré pour suivre le mauvais comportement de tout périphérique réseau et bloquer immédiatement ses paquets.

Avantages de la blockchain pour le secteur IoT :

  • Meilleure sécurité et protection contre l’altération des données
  • Les techniques de protection de la vie privée protègent l’information notamment lors des interactions entre les dispositifs
  • Échange de données fiable
  • Fonctionnement autonome des appareils intelligents

 

La chaîne logistique

Dans le domaine de la logistique, de nombreux processus reposent encore sur des documents papier, ces documents engendrent des erreurs, fraudes et de l’inefficacité. Progressivement, ces processus sont en train d’être remplacés par des versions numériques. Dans cette dynamique, la blockchain peut être la technologie sur laquelle reposeront les chaînes logistiques de demain. L’avantage est de de pouvoir connecter la blockchain avec l’Internet des Objets pour une mise à jour en temps réel et le suivi des produits.

Pouvoir déterminer l’origine d’un produit, et l’intégralité de son cycle de vie lorsqu’on le reçoit peut être clé pour des acteurs de l’industrie agroalimentaire afin d’éviter les erreurs, améliorer le suivi et rassurer les clients.

  • L’entreprise Provenance, assure un suivi des produits en temps réel et fournit des détails (tels que les ingrédients, si le produit est local ou importé, etc.) en s’appuyant sur la blockchain.
  • Un exemple supplémentaire, le déploiement progressif qui s’opère chez la Filière Qualité Carrefour disposant d’un QR Code sur le produit qui permet au client de vérifier lui-même tous les indicateurs de qualité ainsi qu’en apprendre plus sur les différentes étapes de transformation.

Dans l’industrie logistique, les réglementations sont particulièrement lourdes, notamment lorsqu’il s’agit de transporter des marchandises entre plusieurs États (camionnage, fret maritime mondial, etc.). Dans la plupart des cas, ces opérations logistiques s’accompagnent d’une grande quantité de documents administratifs, qui sont principalement traités manuellement. Les coûts engendrés et le temps dépensé impactent fortement la rentabilité.

C’est pour cette raison que les acteurs du secteur tentent d’innover.

  • Maersk associé à IBM à développer et mis en œuvre une blockchain.
  • D’autres acteurs comme Skuchain essayent aussi de résoudre ces problèmes.

Avantages de la blockchain pour le secteur de la Logistique :

  • Transparence dans la logistique, et suivi en temps réel
  • Réduction des coûts et délais
  • Réduction des fraudes

 

Luxe : Diamants, Arts, métaux précieux

L’industrie du luxe est sujette à des problèmes de contrefaçon croissants depuis l’avènement du e-Commerce. A titre indicatif, le manque à gagner représente près de 60 milliards d’euros dans l’UE, dont près de 7 milliards d’euros rien que pour la France.

  • Everledger est une startup qui utilise la blockchain pour vérifier la provenance et réduire les risques de fraude précisément dans le domaine des produits de luxe. En certifiant les produits (tels que diamants, or, art, etc.) et en stockant publiquement les registres de propriété, la blockchain rend la fraude beaucoup plus difficile. Même si un intrus prend possession d’actifs, il sera impossible de les revendre sans être remarqué par l’ensemble du réseau.
  • Un autre cas d’utilisation pour la blockchain dans l’industrie du luxe, la tenue d’un registre rassemblant toutes les étapes du processus de fabrication. Il serait ainsi possible de prouver qu’une pierre précieuse n’est pas issue d’une zone de guerre, qu’un vêtement n’a pas été fabriqué par des enfants, que les matériaux utilisés dans la confection sont issus de l’agriculture biologique ou que les processus de confection respectent bien certaines normes environnementales.
  • Un autre nom à retenir : VeChain

Avantages de la blockchain pour l’industrie du luxe :

  • Garantit la transparence, l’authenticité et la provenance des biens de grande valeur
  • Rétablit la confiance des clients
  • Réduit les risques, le vol, le trafic et la fraude

 

L’Energie

Les nouvelles sources d’énergie, comme le solaire, l’éolien et le domestique, offrent des sources d’énergie de remplacement aux énergies conventionnelles mais leur utilisation est complétement différente.

  • Par exemple, le déploiement des réseaux électriques intelligents pour les réseaux énergétiques locaux qui visent à consommer l’énergie produite localement.
  • La réduction des intermédiaires peut amener une réduction des dépenses. Par exemple, des start-up comme LO3 Energy et GreenFlex repensent le processus traditionnel d’échange d’énergie. LO3 Energy offre des outils pour créer, partager et monétiser les produits et services énergétiques distribués.
  • L’un des projets soutenus par LO3 Energy est le Microgrid de Brooklyn. Ce projet vise à construire une communauté de micro-réseaux de Brooklyn qui achètent et vendent de l’énergie produite à partir d’installations d’énergie solaire sur les toits par le biais de la blockchain. En France, les expérimentations de ce type sont aussi réalisées par GreenFlex. Un pilote a aussi été lancé à Lyon dans le secteur Confluence par Bouygues Immobilier et Stratumn.

Avantages de la blockchain pour l’industrie de l’énergie :

  • Élimine les intermédiaires et décentralise les systèmes
  • Promouvoir les sources d’énergie alternatives et l’énergie partagée
  • Gestion des Smart grid simplifiée